Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Team shojotakus is here !

♡ Tout sur la Team Shojotakus ! Pour les fans du Japon et de la Corée ♡

Moon Geun Young : “Je n’ai plus la certitude de vouloir être actrice…”

Moon Geun Young : “Je n’ai plus la certitude de vouloir être actrice…”

A la découverte de soi…

Entre cinéma et télévision, Moon Geun Young passe un second semestre 2015 occupée. A l’affiche du film “The Throne” qui a franchi la barre des 6 millions d’entrées, elle tient le premier rôle du drama “The Village: Achiara’s Secret” diffusé actuellement sur SBS. Si le public gardait encore l’image de l’enfant star, c’est une jeune femme à l’aube de la trentaine qui se sent prête désormais à gérer sa carrière comme elle le souhaite qui répond aux questions du magazine “Allure” d’octobre.

J’étais impatiente de vous voir quand vous avez dit que vous aviez les cheveux violets.

Haha. Mes cheveux étaient vraiment violets. A cause du drama, je les avais coupés à cette longueur et je les avais teints de cette couleur. Voulez-vous que je vous montre ? (en montrant une photo) En voyant la photo, je me rends compte que ma teinture datait du 16 août.

Vous avez probablement été triste de dire au revoir à cette coiffure aux cheveux violets courts que vous n’avez gardée que deux semaines.

A la base, je voulais me les teindre en rose. Je devais faire la promotion du film “Sado” et le rose aurait été probablement trop choquant donc j’ai fait le compromis en laissant de côté la partie supérieure et en teignant uniquement les pointes parce que je ne savais pas que je commencerais un nouveau projet aussi rapidement.

Ces derniers temps, vous dit-on souvent que vous avez embelli ? Votre apparence lors de l’avant-première du film “Sado” a particulièrement fait parler.

Je n’ai rien de particulièrement différent mais les gens trouvent que j’ai un air différent. Je pense que c’est parce que je me suis coupé les cheveux et que j’ai perdu du poids.

“Sado” a de nombreux retours positifs. Comme le disent les gens de l’industrie, c’est un film bien fait.

C’est gênant de parler moi-même de cette façon au sujet d’un de mes films, mais objectivement parlant ce film est vraiment bien fait. Quand c’est un film qui est vraiment intéressant quand on le regarde une deuxième fois. On voit les choses que l’on avait pas vu la première fois.

Vous jouez le personnage de la princesse Hye Gyeong qui connaît de nombreux dilemmes.

Je joue l’épouse de Sado et la mère du prince héritier qui deviendra Jung Jo. Elle assiste à la mort tragique de son mari mais elle survit pendant le règne de trois rois différents.

Quelles émotions avez-vous essayé d’exprimer ?

Comme l’histoire se focalise sur Sado et Young Jo, les autres personnages, y compris la princesse Hye Gyeong, sont utilisés pour montrer le changement de la relation entre Sado et Young Jo. J’ai essayé de montrer un peu plus les multiples aspects de leur relation en essayant de ne pas leur faire d’ombre. Quand son mari, le prince Sado, est hors de vue, la princesse Hye Gyeong est aussi hors de vue. De plus, Young Jo aime beaucoup le fils du prince Sado, le prince héritier qui deviendra Jung Jo. Je voulais exprimer son dilemme entre son mari qui est haï et son fils qui est adoré.

Quel aspect de “Sado” vous a le plus attirée ? Était-ce le réalisateur, le scénario ou les acteurs avec lesquels vous avez joué ?

En numéro un, c’était l’acteur Song Kang Ho. Mes acteurs préférés sont Song Kang Ho et Jeon Do Yeon.

Pourquoi le réalisateur Lee Joon Ik vous a-t-il demandé de jouer ce rôle ?

Le réalisateur m’a dit qu’il doutait et se demandait si j’accepterais le rôle, vu que mon personnage n’a pas beaucoup de scènes. Et même après m’avoir donné le script, il a continué à faire passer des auditions à des actrices débutantes. Le réalisateur était vraiment très surpris quand j’ai dit que je jouerai ce rôle.

J’ai vu la vidéo “Movie Talk” que vous avez faite avec Yoo Ah Im récemment. C’était vraiment mignon de vous voir plaisanter ensemble. Votre collaboration s’est-elle bien passée aussi ?

Il est vraiment très gentil avec moi. Comme nous avons à peu près le même âge et que nous avons les mêmes inquiétudes par rapport à notre métier de comédien, nous avons eu beaucoup de discussions sérieuses.

Oh, quelle genre d’inquiétudes avez-vous ?

Les inquiétudes par rapport à notre jeu. Du style “ces temps-ci je joue de telle façon, j’ai envie de jouer de telle façon”. Quand il faisait son entrée sur le plateau de tournage, même sans avoir discuté d’une scène au préalable, son regard changeait et cela plongeait tout le monde dans l’ambiance. Je recevais directement cette énergie. C’était cette impression de communiquer, ne serait-ce que par le regard ? C’est quelque chose qui m’a vraiment surprise.

Vous avez travaillé avec beaucoup d’acteurs remarquables jusqu’ici. Le jeu d’acteur Yoo Ah Im avait-il quelque chose de spécial ?

J’ai tellement apprécié que j’avais beaucoup de regrets quand le tournage s’est terminé. J’aurai voulu jouer plus avec lui mais nous n’avions que quelques scènes ensemble. Comme nous sommes toujours en train de nous disputer, il n’y a pas plus d’une scène où on nous voit bien nous entendre. C’est un peu dommage.

On dit déjà que le film “Sado” suivra les traces de “Veteran” et réalisera plus de dix millions d’entrée. Quel effet ça fait d’être un acteur qui a fait plus de dix millions d’entrée ?

Je ne sais pas. Parce qu’aucun de mes films n’a fait dix millions de la ligne. Aha.

Dites-nous ce que vous ressentirez si ce film-là fait plus de dix millions d’entrée.

Effectivement. Mais je n’ai jamais tourné un film ou un drama en pensant au succès qu’il pourrait avoir. Au contraire, c’est mon entourage qui s’en préoccupe. Désormais, je veux faire ce qui m’intéresse. Avant, je tournais uniquement en fonction de ce que me conseillait mon entourage. Je me suis rendue compte que dans ces cas-là le tournage était difficile et j’étais triste même après la fin du tournage. Même quand un tournage est difficile, je ne vois pas la difficulté si je prends du plaisir à le faire. C’est pourquoi j’essaye de m’impliquer un peu plus et de faire ce dont j’ai envie.

Etes-vous du genre à ne pas savoir dire non à votre entourage ?

C’était le cas avant. Je respectais beaucoup l’opinion de mon entourage parce que j’avais peur de prendre mes responsabilités.

Et aujourd’hui ? Vous n’avez plus peur ?

Plutôt que de dire que je n’ai plus peur… Le fait est que c’est moi la personne responsable de mes choix de toutes façons. Même si je fais un choix parce que je respecte l’opinion des autres, le résultat est ma part de responsabilité. Je me dis que dans ce cas, ce que je choisis, ce que je gère est complètement clair. Je ne peux pas blâmer les autres mais ça me paraît un peu injuste de me blâmer personnellement… Aha.

Je vois ce que vous voulez dire et c’est ce qui rend la trentaine meilleure.

C’est pour ça que je me sens bien maintenant. Il me reste trois mois avant mes trente ans ? J’ai hâte de sortir de l’abîme du chiffre 9.

Faire “Sado” était-il complètement votre choix ?

Ça l’était. Mon agence a vraiment essayé de m’en dissuader. Quand j’ai dit que j’allais le faire, ils ont ri et pensaient que je plaisantais. Mais j’ai dit que j’étais sérieuse, que je comptais le faire donc de préparer le contrat rapidement.

Donc, vous étiez prête à prendre vos responsabilités par rapport au résultat ? Alors, pensez-vous avoir fait le bon choix ?

J’ai l’impression que oui. Ça a été une expérience très enrichissante qui m’a beaucoup appris, qui m’a beaucoup fait réfléchir. Avec “Sado”, c’est la première fois que mon choix ne dépend de personne d’autre que de moi. Jusqu’à présent, il y avait beaucoup de rôles pour lesquels je me devais d’être attirée, et cette situation de dépendance avait quelque chose de confortable. Au contraire, cela m’a permis de voir plus de choses et d’élargir mes horizons. Quand j’avais un avis, j’avais beaucoup d’attentes envers ceux qui me suivaient. A l’inverse, j’ai fini par comprendre pour la première fois pourquoi ils ne pouvaient pas avoir des attentes à la hauteur des miennes quand c’était mon propre avis.

Oh, je suis désolée tout d’un coup. Parce que j’ai l’impression que nous vous avons mis beaucoup de pression jusqu’à maintenant.

Oui, c’est plutôt comme ça que j’ai vécu. J’étais toujours le centre du tournage ! Avant, quand j’étais sur un tournage, l’équipe B se préparait et était en stand-by pendant que je tournais avec l’équipe A. Je tournais sans m’arrêter en alternant avec l’équipe A et l’équipe B.

C’est pourquoi avoir beaucoup de scènes n’est pas toujours bien !

Une fois, je tournais une scène avec Kim Gap Su et je disais mes répliques en somnolant. Je ne peux pas oublier ce moment. Même s’il m’a tapoté l’épaule en me demandant si c’était parce que j’étais fatiguée à ce point, j’étais vraiment désolée. J’étais vraiment triste.

A partir de lundi prochain, vous commencez le tournage d’un drama et il fait plus parler que votre film parce que c’est votre retour dans le monde des dramas. En plus c’est un thriller et ce n’est pas commun dans les dramas sur les chaînes hertziennes.

C’est un drama thriller et à suspens. Mon personnage va dans un village pour retrouver sa famille avec qui elle n’était plus en contact. Elle découvre des secrets de ce village tout en recherchant sa famille. Ça devrait être intéressant, n’est-ce pas ?

Je vais vous reposer une question similaire, mais qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet ?

Personnellement, j’aime ce genre. J’aime l’émission de divertissement “Crime Scene”. J’ai décidé de le faire parce que le scénario était solide. C’est uniquement pour ça. A l’inverse, mon personnage n’est pas aussi clairement défini que les personnages que j’ai joués jusqu’à présent. C’est pour cette raison que je veux lui donner mon propre style.

Il y a une légende à votre sujet. Quand vous n’êtes pas sur un plateau de tournage, vous seriez soit en train de lire soit en train de ramasser des fines herbes ?

C’est vrai. Quand j’étais petite, c’était ma grand-mère qui m’emmenait toujours sur les plateaux de tournage. Elle se demandait si on s’occuperait bien de moi, si on me gronderait si je faisais mal, donc elle s’installait sur une natte pas très loin du tournage et lisait en attendant. Quand je ne tournais pas, j’allais avec ma grand-mère et nous lisions ou quand c’était le printemps, nous ramassions de l’armoise commune. Ce sont vraiment de bons souvenirs.

Vous vivez actuellement avec votre famille, n’est-ce pas ? N’avez-vous pas envie de prendre votre indépendance ?

Mes parents vivent à Gyeonggi-Do et je vis avec ma grand-mère. Actuellement, je me prépare à prendre mon indépendance ! A la base, si je n’avais pas accepté de faire ce drama, j’aurai été en plein déménagement à l’heure actuelle. Je prendrai mon indépendance l’année prochaine.

Oh ! Vous prendrez votre indépendance l’année où vous fêterez vos 30 ans.

Mes parents m’ont donné la permission de déménager en me disant qu’il n’était pas convenable/approprié ni pour les parents ni pour les enfants de vivre ensemble, quand l’enfant a plus de 30 ans.

Que voulez-vous faire quand vous prendrez votre indépendance ?

Je n’aime pas le superflu donc j’ai envie de me créer mon petit espace simple et propre, j’ai envie d’avoir un bar chez moi. Mon rêve n’est pas d’avoir une grande maison mais d’avoir un bar et d’avoir l’air cool devant mes amis en leur servant des cocktails que j’ai préparés. Je veux emmener ma table basse et ma machine à café ainsi que mes livres et mes habits, mais je veux changer mes meubles. Ca fait 20 ans que je les ai. Je dors toujours dans le lit que j’ai depuis l’école primaire.

Vous vous préparez vraiment minutieusement !

Tout est prêt ! Dès que le drama sera fini, je m’installerai chez moi. J’irai tous les jours chez Ikea !

Vous n’avez pas fait de pauses dans votre carrière. Vous avez commencé à travailler quand vous étiez enfant. Aviez-vous la certitude que vous seriez actrice ?

Je l’avais quand j’étais enfant. Maintenant, je ne garde plus ce type de certitude. J’essaierai de ne pas faire de choix aussi définitif. Quand j’étais enfant, j’aimais être actrice, j’adorais vraiment ce métier qui me permettait de jouer. Je pensais que je devais être actrice jusqu’à la mort.

Et maintenant ? Votre avis a changé ?

Je me dis : ” restons actrice jusqu’à ce que je n’ai plus d’affection pour ce métier “. Evidemment, les gens ont toujours un attachement jusqu’à un certain point mais… Je pense qu’il faut que je vive ma vie à fond, sans avoir de regrets. Je me dis parfois que j’ai envie de donner à ma vie une direction autre que le métier d’actrice.

Les récompenses sont une preuve de la carrière d’un acteur. On dirait que c’est un aspect que vous avez déjà prouvé. Parce que vous croulez sous les récompenses. Avez-vous malgré tout un objectif ?

Je ne pense pas en avoir, j’en avais avant. Je devais entendre : “La prochaine fois, tu feras mieux”, je ne voulais pas entendre “ton jeu d’actrice a empiré, tu stagnes”. Je dois bien faire, je dois travailler encore plus, je dois bien faire pour être encore plus reconnue… C’est ce type d’ambition que je ressentais toujours et qui me poussait. Cependant, je ne sais même plus très bien quand j’ai reçu ces récompenses. Aha. Je veux dire, les récompenses, ce n’est pas ce qui est important. Pour être franche, je n’ai pas d’objectifs précis. Je veux juste faire ce qui m’amuse.

Vivre en faisant ce qui vous amuse. C’est le meilleur des objectifs ? C’est pour cette raison que vous avez tourné dans l’émission ” 1N2D”. Tout le monde était surpris. Nous avons vu une nouvelle facette de votre personnalité.

C’était tellement amusant. Quand j’y pense, je me dis que c’est à partir de cette période que j’ai changé. J’avais toujours peur de montrer aux autres qui j’étais. C’est pour ça que mon réseau d’amis est restreint et que je reste chez moi tous les jours. Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête pour accepter de participer à cette émission. J’y suis allée à cause de Kim Joo Hyuk qui est dans la même agence que moi. Vu ma personnalité, j’avais besoin de beaucoup de détermination. Néanmoins, le temps que j’ai passé à tourner l’émission, le temps passé avec ces gens, tout cela m’a vraiment transformée.

En quoi avez-vous changé ?

“Moi aussi je peux sortir et voir les gens, moi aussi je peux sortir m’amuser en faisant ci, en faisant ça, c’est bien ? Pourquoi je ne l’ai pas fait avant ?”. En me disant cela, j’ai beaucoup changé. Récemment, j’ai voyagé avec Kim Ji Soo et Kim Ah Joong.

Vous n’y auriez jamais pensé avant ?

Celle que j’étais avant était tellement timide qu’elle n’aurait même pas décrocher le téléphone. “Pourquoi Ah Joong-unnie m’appelle-t-elle ? Je lui enverrai un texto plus tard.”, c’est probablement ce que je me serai dit. Mais j’ai décroché le téléphone et Ah Joong m’a dit “Et si on allait faire un tour à Jéju”. Et j’ai dit : “Eh bien, allons-y.”. Ce voyage était vraiment amusant parce qu’il réunissait une actrice dans la quarantaine, une actrice dans la trentaine et une actrice dans la vingtaine. Je me suis vraiment amusée tout au long du voyage.

Je ressens l’enthousiasme et l’excitation de la personne qui sort et va à la rencontre du monde. Tout est merveilleux, tout est amusant.

Je veux être libre. Je pense que je pourrai l’être parce que j’y crois.

Il est vraiment difficile pour les gens de croire complètement en eux. Cependant, n’est-ce pas génial de croire en soi ?

Je pense que de telles personnes peuvent faire confiance aux autres parce qu’elles se font confiance. J’ai l’impression que si je ne me fais pas confiance, je ne pourrai pas faire confiance aux autres. Si je ne me fais pas confiance, je ne pourrai pas aimer les autres, les autres ne pourront pas me faire confiance et ne pourront pas m’aimer.

Que voulez-vous faire d’autre ? J’ai envie de vous dire de tout tenter.

Je suis en train de faire ce que j’ai envie. C’est pour ça que je me sens bien. Je ne l’oublierai jamais. Je pense que j’étais en soif de liberté mais que je ne savais pas comment être libre. C’est pour ça que j’avais toujours cette envie. ” Je veux être libre mais pourquoi la liberté m’échappe-t-elle toujours ?”. C’était toujours la seule pensée que j’avais à l’esprit mais maintenant je sais. A la base, j’ai toujours été libre mais je ne savais pas comment profiter de cette liberté. Le fait d’avoir trouver la façon de le faire, je ressens beaucoup de liberté et de bonheur et je suis très heureuse.

Maintenant je comprends la raison pour laquelle vous avez embelli, c’est la beauté du bonheur.

Ah bon ? Je ne sais pas ce qu’il en est par rapport au fait d’avoir embelli mais je sais une chose. Maintenant, je suis com-plè-te-ment heureuse.

Voici un petit aperçu de la séance photo :

Moon Geun Young pose pour Allure et révèle quel acteur elle admire le plusMoon Geun Young Allure 3

Moon Geun Young Allure 2

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article